Une technique qui vient en aide aux sportifs et aux travailleurs

Sportifs

La chiropratique sportive traite les différentes conditions reliées à la pratique de votre activité préférée. Que vous soyez un sportif de fin de semaine ou encore un athlète de premier plan, vous recevrez des soins adaptés à votre condition.


La chiropratique sportive utilise des techniques ciblant la musculature, les nerfs, les ligaments et les tendons. Les thérapies complémentaires, la technique Graston, et le Kinesiotaping sont parmi les techniques de choix employées à notre clinique.


Saviez-vous que la plupart des équipes de la Ligue nationale de hockey ont un chiropraticien? Toutes les équipes professionnelles de football américain ont recours aux services de chiropraticiens. Des athlètes de haut niveau tels que Sidney Crosby, Tiger Woods, Jerry Rice, Usain Bolt, sont suivis par un chiropraticien. Plus près de nous, le skieur acrobatique, Mikaël Kingsbury, qui a récemment obtenu son laissez-passer pour les Jeux olympiques d’hiver de Sotchi, est un patient chiropratique depuis son tout jeune âge. Il est même le fier porte-parole de l’Association des Chiropraticiens du Québec.


Les athlètes comme Mikaël ne peuvent se passer d’un suivi chiropratique puisque leur réussite dépend de leur état physique. Les athlètes de haut niveau demandent des soins chiropratiques pour améliorer leurs performances, pour réduire les récurrences de blessures et pour optimiser leur état de santé à l’entraînement. Ces effets positifs sont applicables aux sportifs de tous niveaux.


Travail de bureau, travail manuel

Travail de bureau rime avec posture prolongée. Le corps est alors penché vers l’avant, ce qui occasionne un débalancement musculaire et des inconforts. Plusieurs heures par jour, tout au long de l’année, c’est peut-être un peu trop pour le corps, conçu pour être en mouvement. En outre, combien de travailleurs parlent au téléphone avec l’acoustique sur l’épaule? Et combien utilisent leur souris d’ordinateur plusieurs heures par jour, avec une ergonomie du poste de travail souvent inadéquate?


Le travailleur manuel ne se doute pas que celui qui a un travail de bureau souffre souvent de maux physiques tout aussi sévères que les siens, bien que les causes soient fort différentes.


Les blessures reliées au travail manuel sont très fréquentes. Le travail manuel prédispose aux blessures de différentes façons.


D’abord, il y a les postures de travail qui ne respectent pas toujours les capacités physiques de l’individu. Les occupations qui fournissent beaucoup de vibration à une partie du corps en particulier, la répétition de gestes identiques qui nuisent au besoin de symétrie du corps humain, sont d’autres facteurs. Certains muscles deviennent trop forts par rapport aux muscles qui exécutent les gestes contraires. Ceci amène des irritations articulaires, des spasmes musculaires et des lésions tendineuses et ligamentaires. Les mouvements demandant beaucoup de force ne sont pas adaptés à tous les travailleurs. Finalement, le fait de travailler dans un environnement froid peut amener aussi des douleurs articulaires et musculaires. La combinaison de ces facteurs ne fait qu’aggraver le portrait clinique.


Les employés qui sont les plus souvent touchés sont les camionneurs, les travailleurs de la construction, les infirmières, les manutentionnaires, les commis aux ventes et d’épicerie. Classiquement on aura affaire à des tendinites, bursites, engourdissements. Des douleurs intenses au bas du dos, au cou et aux bras sont très fréquentes. Le syndrome du tunnel carpien (ou canal carpien), les épicondylites et les hernies discales surviendront avec les travailleurs soumis régulièrement à des vibrations.


La condition devra être évaluée et traitée le plus rapidement possible avant l’installation de symptômes chroniques; il faudra également inciter le travailleur à adopter de meilleures postures, une bonne ergonomie au travail et tenter d’identifier quels sont les types d’activités dommageables au patient.

Création de

Mention legale